Crédit photo : Vincent Perrocheau

Émilie Coquil est une artiste visuelle qui vit et travaille à Montréal depuis 2008. Sa pratique touche les domaines de la photolithographie, la sculpture en argile et l’installation.

 Emilie détient un Master en communication visuelle du Birmingham Institute of Art & Design (BIAD, Birmingham, 2005) ainsi qu’un diplôme supérieur en arts appliqués à l’école Estienne (ESAIG, Paris, 2004). Elle s’est formée à la céramique à l’université Concordia et au Centre Bonsecours à Montréal et a obtenu un certificat en psychologie à l’UQÀM en 2017.
Lorsqu’elle n’est pas en exploration photographique ou en production dans son atelier, elle collabore avec d’autres artistes et organismes culturels. Elle offre des formations de modelage, questionnant ainsi régulièrement sa propre pratique. Son travail est disponible à la galerie Artêria et a été présenté lors d’expositions collectives à Montréal et Ottawa (Musée des beaux-arts de Montréal, Figureworks annual Price), dans des marchés d’arts et artisanat (Montréal en Arts) et lors d’expositions et résidences en France (Paris) et en Angleterre (Birmingham).

Démarche :
Je puise mon inspiration dans mes voyages, autant que dans mes lectures et la dimension poétique du quotidien, mais aussi auprès des gens que je rencontre, ce qui sans cesse réinvente ma vision de l’humain, élément central de mon travail. Par le témoignage, le dessin, l’écriture poétique, la photographie documentaire, je récolte une matière vivante qui devient le terreau de mes sculptures en argile. Je crée tantôt des pièces en deux dimensions, où je privilégie l’image graphique ou photographique, tantôt des pièces décoratives ou sculpturales. Je porte une grande attention à la surface de mes pièces, par l’ajout de textures, ou bien l’utilisation de techniques comme le sgraffito, la lithographie, ou encore la sérigraphie. Mon style, très expressif, privilégie la matière brute, organique et le geste spontané.

Je m’intéresse à la complexité de la psychologie humaine et à la capacité des êtres à se transformer ou se déjouer de l’environnement extérieur en faisant appel à leur ressources intérieures. Par mes sculptures, je traduis des mouvement de l’âme à travers des personnages hybrides, hors normes, aux corps déformés,  mi-animaux ou mi-végétaux, emplis de symboles culturels. Je m’intéresse aux thèmes de la dissimulation, du rêve, de l’intime ou des croyances ancestrales. En invitant notre regard à se poser sur une parcelle d’intimité, je cherche à mettre en lumière la nature éphémère du vivant figée dans la matière et à questionner le spectateur sur sa propre intériorité.

Le RAAV est l'association représentative des artistes en arts visuels du Québec

À propos du raav

Restez informé

Vous souhaitez recevoir nos communications? Restez informé et inscrivez-vous à notre liste d'envoi. *

* NOTE : Les membres du RAAV reçoivent automatiquement les communications électroniques par courriel. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de souscrire à la liste d'envoi.