Membre professionnel

Chadi Ayoub

Chadi AYOUB
Écrire à ce membre
Diplômé de la Faculté des beaux-arts et d’architecture de l’université libanaise à Beyrouth jumelé à un DESS de l’UQÀM en design d’événement, j’ai démarré ma vie professionnelle en tant que scénographe dans une troupe de théâtre de marionnettes pour enfants. Ma démarche et mes préoccupations artistiques portent principalement sur les matériaux recyclés. En 1999, je me suis lancé dans l’exploration du papier journal recyclé. J’ai alors développé un procédé technique qui me permet de réaliser des sculptures de grandes tailles, robustes qui résistent aux intempéries et qui sont légères. Né à Beyrouth - Liban en 1972, je vis et travaille au Québec depuis 2005. J’ai participé à plusieurs expositions individuelles et collectives à Montréal et un peu partout dans la province, à Caraquet en Acadie… et bientôt à l’automne 2022 à la Maison des artistes visuels francophones à Saint-Boniface, Winnipeg.

Diplômé de la Faculté des beaux arts et d’architecture de l’université libanaise à Beyrouth, ma pratique artistique se déploie à partir d’une réflexion sur les thématiques du déplacement et de la disparition. Au moyen d’œuvres sculpturales et installatives, j’investis les omissions des récits dominants véhiculés par des réalités sociétales, politiques et idéologiques du monde contemporain. De par ma propre identité hybride et mon vécu personnel, mon travail explore la mutation non négociable du corps et de l’esprit par les empreintes du temps et par l’entremise des interactions sociales. Ce cycle continuel de (dé)constructions et de (dés)organisations des repères devient malgré moi source de création alimentant une pensée en perpétuelle transformation et en constante recomposition à partir d’une mémoire visuelle, auditive et corporelle. Dans cette quête du remodelage des repères au niveau de l’entourage immédiat, j’explore simultanément les questions de la perte et de la recherche de nouveaux repères culturels et géographiques.Ma démarche et mes préoccupations artistiques portent principalement sur les matériaux recyclés. Mon matériau de prédilection, le papier journal, est un choix en lien direct avec les notions de transformations et d’hybridités identitaires. Le papier journal est lui-même en perpétuelle transformation puisque techniquement un changement au niveau de sa couleur s’opère à partir du moment où la lignine (un biopolymère du bois présent dans le papier journal) réagit face à l’air libre par oxydation. Ces journaux aujourd’hui abandonnés sur les bancs publics et dans les stations de métro de la région métropolitaine de Montréal, portent aussi en eux les traces d’un passé, racontent le vécu des gens et documentent les liens qu’on essaie de tisser… c’est en quelque sorte un journal intime d’une société, d’une ville. La superposition du papier journal suivi du travail de modelage et de compression est ainsi à l’image des couches identitaires juxtaposées qui nous constituent. L’identité plurielle des êtres hybrides est en parfaite adéquation avec le volume et les formes sculpturales que je propose. En recyclant le papier, je parviens à «faire un meilleur avenir avec les éléments élargis du passé» comme disait Goethe.

Le RAAV est l'association représentative des artistes en arts visuels du Québec

À propos du raav

Restez informé

Vous souhaitez recevoir nos communications? Restez informé et inscrivez-vous à notre liste d'envoi. *

* NOTE : Les membres du RAAV reçoivent automatiquement les communications électroniques par courriel. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de souscrire à la liste d'envoi.