Membre professionnel

Kyra Revenko

Nercessian
Écrire à ce membre
J’explore les rapports entre Langage, Territoire et Identité à travers la matérialité, le texte, l’image et l’archive.

« J’explore les rapports entre Langage, Territoire et Identité à travers la matérialité, le texte, l’image et l’archive. Même en face d’un présent, je m’applique à déterrer des fantômes. »

Kyra Revenko vit et travaille à Tiohtià:ke / Montréal où elle poursuit actuellement une maîtrise en Arts visuels et médiatiques. Elle a fait partie du collectif photographique Fovea, a effectué une résidence à l’Atelier de l’île, et a participé à des expositions collectives, notamment à la Leonard and Bina Ellen Gallery, à la Galerie VA (Concordia), au CDEx (UQÀM), à la Maison de l’Architecture du Québec, à la Galerie Beaux-arts des Amériques, à la Galerie Arts NDG, à la galerie Kombetare e Arteve (Albanie) et dans plusieurs maisons de la culture. Son travail entretient un rapport complexe avec la création où les frontières entre les disciplines qui nourrissent son œuvre se veulent et se réclament d’une inter-porosité volontaire (théâtre, objet, danse, mime, poésie, littérature, photographie, film, intervention). Depuis une dizaine d’années, elle participe aussi à des projets d’installation urbaine, avec le cabinet de design urbain Civiliti ou la Ville de Montréal.

Sa pratique actuelle est issue de la photographie expérimentale (processus argentiques). À travers les processus photographiques, elle s’applique à établir une poïetique du lieu, dépositaire de sens en lien avec la transmission filiale et artistique indissociable de la complexité de sa biographie ancestrale. La relecture de l’archive (à la fois personnelle et collective) fait corps avec son processus de travail qui prends généralement racine à même le vécu, dans une perspective évolutive. L’axe de pratique se manifeste par le biais du photomontage, de photo-objets, de publications ou d’installations dans laquelle la matérialité prends souvent acte d’une valeur éthique face à son existence. L’écriture, la video, d’autres formes d’interventions et de collages font aussi partie intégrante de son travail qui s’apparente à celui de l’écriture, dans le sens du soucis de l’inscription. La notion d’Unité perdue y est omniprésente.

« Selon les instants que je propose de donner à lire, les images s’associent pour former une chaîne de représentations mnémoniques, ou, dans le cas d’une image unique, elles proposent une trame solitaire. Les territoires photographiques peuvent, par les instants de réflexion contemplative qu’ils ont le pouvoir de susciter, rétablir une permanence, une ouverture, un aboutissement dans l’espace d’un dialogue perpétuel.

Par sa qualité narrative, l’image que je m’exerce à exhumer du vécu propose un para-langage aux nombreuses ramifications. L’acte photographique, tel que je le conçois et le pratique, réveille des images dont le regard est investi par un soucis d’altérité. J’élabore des trames qui laissent entrevoir une intériorité à l’intersection des tissus mémoriels.

J’accorde une importance implicite au politique que je situe au coeur de l’acte du « faire ». »

Le RAAV est l'association représentative des artistes en arts visuels du Québec

À propos du raav

Restez informé

Vous souhaitez recevoir nos communications? Restez informé et inscrivez-vous à notre liste d'envoi. *

* NOTE : Les membres du RAAV reçoivent automatiquement les communications électroniques par courriel. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de souscrire à la liste d'envoi.