Native de Montréal, Diane Desjardins vit et travaille à St-Colomban, un environnement d’arbres et de forêts depuis plusieurs années.

Adolescente, elle rêvait de pratiquer les arts visuels, elle s’est inscrite aux ateliers du samedi de l’école  des Beaux Arts de Montréal. Par la suite, elle a étudié en Arts-Plastiques au CEGEP du Vieux-Montréal et finalement elle a complété sa formation artistique à l’université Concordia. C’est en 1981 qu’elle obtient un baccalauréat en Fine Arts.

Durant ses années Concordia, elle s’est mise à rêver d’apprendre la médecine chinoise suite à un traitement d’acupuncture. Le travail sur l’énergie la fascine et éventuellement elle devient acupunctrice mais depuis plusieurs années elle se consacre uniquement à sa pratique artistique.

Actuellement, elle trouve que l’ancienne philosophie chinoise et la physique quantique se rejoignent au niveau de la compréhension du monde. C’est sur ce paradigme en toile de fond que s’appui son travail artistique.

En 2001,elle réalise une première exposition solo à son atelier de St-Colomban, dans le contexte de la Route des arts du Grand Argenteuil et par la suite,  son travail est présenté tant dans des expositions individuelles que collectives, surtout dans la région des Laurentides. Entre autres, de 2004 à 2013, elle participe de façon quasi annuelle à l’Encan d’oeuvres du Musée d’art contemporain des Laurentides. En 2006, elle participe sur invitation à l’exposition collective, Oeuvres choisies, à l’Espace création de Loto-Québec. En 2010, elle réalise l’exposition solo, Imago Mundi à la Galerie d’art de Blainville et en novembre 2014, elle présente l’esposition solo Recréation/Récréation à la Place des Citoyens de Ste-Adèle. De 2011 à 2016, sur invitation, elle appuie l’organisme l’Échelon des Pays-d’en-haut associé aux Impatients de Montréal jusqu’en 2015, en fesant don d’une oeuvre pour l’exposition encan Parlez-moi d’amour dans les pays-d’en-haut, afin d’amasser des fonds pour offrir des ateliers aux personnes  ayant des difficultés en santé mentale. En 2013, elle obtient un pris assorti d’une bourse à l’Internationale d’art miniature de Lévis.

Ses oeuvres font parti de nombreuses collections incluant celle de la municipalité de Blainville, celle de la caisse populaire de St-Jérôme et celle de Loto-Québec.

Le RAAV est l'association représentative des artistes en arts visuels du Québec

À propos du raav

Restez informé

Vous souhaitez recevoir nos communications? Restez informé et inscrivez-vous à notre liste d'envoi. *

* NOTE : Les membres du RAAV reçoivent automatiquement les communications électroniques par courriel. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de souscrire à la liste d'envoi.