Darcia Labrosse est originaire de Montréal (Canada) et de descendance suisse. L’appartement de ses parents abritait la défunte Galerie d’Art de Montréal (VISUA). Elle a grandi entourée de tableaux de Riopelle, Cosgrave, du Groupe des sept ainsi que de gravures et de statuettes Inuits, une forme d’art peu connue à l’époque. Très tôt dans sa vie elle a compris que les galeries étaient des espaces sacrés. L’art a contribué à former son identité.

Darcia Labrosse est originaire de Montréal (Canada) et de descendance suisse. L’appartement de ses parents abritait la défunte Galerie d’Art de Montréal (VISUA). Elle a grandi entourée de tableaux de Riopelle, Cosgrave, du Groupe des sept ainsi que de gravures et de statuettes Inuits, une forme d’art peu connue à l’époque. Très tôt dans sa vie elle a compris que les galeries étaient des espaces sacrés. L’art a contribué à former son identité.
Labrosse est diplômée de l’École des Beaux-Arts du Musée de Montréal en cinéma et photographie. Ses court-métrages lui ont gagné les applaudissements de la critique. Des études ultérieures au programme d’arts visuels de l’Université de Concordia de Montréal l’ont amenée à questionner les médias utilisés et le sens même de la peinture et « l’espace subjectif dans lequel nous vivons, mais au-delà, de l’autre côté des apparences. »*

Dans la dernière décade, Labrosse a développé le corpus METAL LANGAGE illustrant une approche d’Expressionnisme Existentiel. Cette démarche est directement issue de la tradition de l’Expressionnisme Abstrait, principalement à cause de “son indéfectible attachement à l’auto-expression psychique… moins un style qu’une attitude.”**

Dans le passé, Labrosse a travaillé dans le monde littéraire comme éditrice, traductrice, écrivaine et illustratrice. Elle a publié une quarantaine de livres pour enfants, notamment à la Courte Échelle, chez HarperCollins, Hyperion, Simon & Schuster et Random House au Canada, USA et au Royaume-Uni. Elle a aussi joué un rôle de conseillère artistique pour la conception du projet d’intelligence artificielle et d’ingénierie sémantique IEML (Information Economy Meta Language) au Laboratoire d’intelligence collective de l’Université d’Ottawa.

* Anthony Gormley, sculpteur
** ART Speaks, Robert Atkins, Abbeville Press, 1990

Le RAAV est l'association représentative des artistes en arts visuels du Québec

À propos du raav

Restez informé

Vous souhaitez recevoir nos communications? Restez informé et inscrivez-vous à notre liste d'envoi. *

* NOTE : Les membres du RAAV reçoivent automatiquement les communications électroniques par courriel. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de souscrire à la liste d'envoi.