Expositions et activités de nos membres

Paul Béliveau | L’éternel retour» | Galerie Duran/Mashaal du 23 octobre au 20 novembre 2021

Partager Facebook Twitter

 

Paul Béliveau

L’éternel retour

à la Galerie Duran/Mashaal

du 23 octobre au 20 novembre 2021

 

//

 

La dernière année a été remarquable à bien des égards; la pandémie mondiale s’est insérée dans nos vies et a changé notre monde. Nos interactions sociales ont dû être modifiés et nous avons dû redéfinir notre rapport au temps, à l’espace et à l’autre. Des semaines et des mois de confinement et de distanciation ont fini par être acceptés, ou à
tout le moins, nous nous y sommes résignés. Sans recul, nous ne pouvions que réagir et ne pouvions clairement exprimer ce qui nous arrivait, sauf probablement notre frustration et incompréhension.

Quand les mots justes nous manquent, les images et les métaphores arrivent à exprimer nos émotions et nos pensées. Tel a toujours été le travail de l’artiste : nous faire voir et/ou comprendre, puis sublimer ce que nous vivons ou ce que nous n’arrivons pas à nommer.

Je connais Paul Béliveau depuis plus de 20 ans. Il est par la force des choses devenu un collègue, et un ami précieux. Nous discutons plusieurs fois par semaine, avant au téléphone, maintenant par texto! Nous parlons d’art, de vin, de sport, de famille et de voyages et de la vie en général. Il est, pour le galeriste que je suis, un de mes plus inestimable collaborateur.

Au début même de la pandémie, Paul c’est retroussé les manches et a fait face à la crise avec finesse et résilience. Il a surement trouvé que cet évènement transformatif de notre société devait trouver écho dans son processus créatif. Paul s’est toujours inspiré des grands soubresauts qui ponctuent l’histoire mondiale contemporaine. Je pense rapidement à un tableau exécuté peu après le 11 septembre 2001 montrant les ruines du World Trade Center ou, plus récemment, cette série d’images capturées par des drones en Syrie. Il faut souligner ces moments marquant de notre histoire.

Cette nouvelle série intitulée l’Éternel Retour est tout à fait dans la continuité du travail de Béliveau. Il a repris les expressions entendues durant la crise sanitaire, zone rouge, deuxième vague, charge virale, quarantaine, distanciation, confinement et sans oublier le fameux « ca va bien aller » et les a transposés en peinture, s’assurant de toujours
laisser une partie du canevas vierge et le dessin de la mise au carreau.

Je vois le canevas vierge comme l’idée que nous n’avons pas l’image complète de la situation et que nous n’avons pas fini d’explorer et de comprendre ce qui nous arrive durant cette pandémie. La mise au carreau est également l’image du travail qui se fait du « work in progess ». Nous avons un travail fini dont on peut voir le processus de création. Ces éléments qui semblent anodins à prime abord, ajoutent aux tableaux et aux titres des œuvres une couche d’interprétation supplémentaire.

Cette série de tableaux se veut donc un moment dans l’histoire très récente – ou même actuelle. Paul Béliveau a réussi à sublimer le vocabulaire, les idées et les émotions que nous ont habité en 2020 et qui, malheureusement, se poursuivent encore en 2021, et qui sait pour combien de mois encore. L’artiste nous permet ainsi de faire une pause, de regarder derrière nous pour réfléchir à ce que nous avons vécu et nous dire que ça va aller mieux!

– Andres Duran, octobre 2021

 

Galerie Duran/Mashaal
1460 rue Sherbrooke Ouest, suite B,
Montréal, Québec H3G 1K4

 

Voir le catalogue d’exposition.

 

Restez informé

Vous souhaitez recevoir nos communications? Restez informé et inscrivez-vous à notre liste d'envoi. *

* NOTE : Les membres du RAAV reçoivent automatiquement les communications électroniques par courriel. Il n'est donc pas nécessaire pour eux de souscrire à la liste d'envoi.