La 5e Biennale internationale d’art numérique (BIAN), organisée par ELEKTRA, fait son retour cet automne à Arsenal art contemporain Montréal. Reportée du fait de la situation sanitaire, la BIAN, grande exposition entièrement dédiée à l’art contemporain numérique et présentée depuis 2012, se tiendra du 19 novembre 2021 au 2 janvier 2022.

 

Après un cycle autour de la thématique AUTOMATA : l’art fait par les machines pour les machines, le thème de cette 5ème édition sera METAMORPHOSIS – la métamorphose – un sujet d’actualité qui fait écho à la situation pandémique et les changements qu’elle entraîne dans nos modes de vie. Sous le commissariat de la sud-coréenne DooEun Choi, avec comme région invitée l’Asie de l’Est – Corée du Sud, Japon, Chine – la BIAN rassemblera 17 œuvres, certaines en première nord-Américaine et canadienne, de 15 artistes et collectifs locaux et internationaux.

 

Quelles transformations individuelles ou sociétales suivront la pandémie mondiale de 2020 ?  

METAMORPHOSIS fait référence au  Livre des transformations  Classique des Changements (I Ching) et propose qu’aujourd’hui, le changement constant nous permet d’élargir notre compréhension de la relation entre humanité, nature et technologie.

 

Selon le  Classique des Changements (I Ching), la société humaine est en constante transformation, et tout est sujet à la mutation ; cependant, il existe un noyau qui ne change jamais. En comprenant profondément ce noyau, il est donc possible de prévoir l’avenir.

 

​La 5e Biennale internationale d’art numérique, sur le thème METAMORPHOSIS, recherche des tendances fondamentales dans cette relation triangulaire afin de susciter des réflexions sur l’Humanité en ce moment d’incertitude.

 

En savoir plus.

Billets.

 

SOURCE: ELEKTRA